Etes-vous obligé de clôturer votre PEA après 8 ans ?

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Etes-vous obligé de clôturer votre PEA après 8 ans ?

Non.

Après huit ans, vous avez acquis tous les avantages fiscaux
d’un tel placement (pas d’imposition sur le revenu en cas de sortie,
que ce soit en rente ou en capital).

Vous pouvez donc le clôturer, le conserver, continuer à l’alimenter
(si le plafond de versement n’est pas atteint :
132 000 euros par personne, soit 264 000 euros pur un couple marié),
faire des retraits partiels et percevoir des rentes viagères.

Attention : si vous effectuez un retrait, vous ne pourrez plus réaliser de versements !

Et le transfert ?

Vous pouvez transférer votre PEA d’un gestionnaire à un autre
sans que cela soit considéré comme un retrait.

A une condition : que l’intégralité du PEA soit transférée.

Attention : avant de vous lancer dans une telle opération,
évaluez les risques.

En effet, lors de la période de transfert,
toutes les opérations de vente ou d’achat sont gelées,
ce qui peut avoir des incidences en période de volatilité des marchés.

Par ailleurs, le transfert peut entraîner certains frais.

Mieux vaut vous renseigner auprès de votre conseiller
avant d’effectuer un transfert.

A noter : le transfert n’a aucune incidence fiscale.

Peut-on transférer un PEA vers un compte bancaire ?

Si votre PEA a plus de 8 ans, vous pouvez alors transférer
tout ou partie des lignes le composant sur un compte titres classique.

En cas de transfert partiel, votre PEA continuera de fonctionner normalement.

mais sachez que vous ne pourrez plus l’alimenter de versements nouveaux.

En cas de transfert total de vos titres, votre plan sera clôturé.

Dans les deux cas, le transfert sera considéré comme un retrait.

Ainsi, la valeur du gain net dégagé sera soumis aux prélèvements sociaux.
Qu’est-ce qu’un PEA assurance ?
Différences avec un PEA « classique »

Le PEA ou « Plan Epargne en Action » est une « enveloppe »
fiscale permettant de gérer un portefeuille dématérialisé d’actions françaises
(ou d’OPCVM comportant eux-mêmes principalement des actions),
en franchise totale d’impôt sur les plus-values et les dividendes,
à condition de n’effectuer aucun retrait pendant 5 ans.

Les versements se font en numéraire et sont plafonnés à 132 000€
(264 000€ pour un couple).

Le PEA « classique » est ouvert auprès d’une banque,
où le titulaire du plan effectue des versements sur son compte
espèce pour acheter les titres qui seront inscrits au compte titre.

Le PEA Assurance est souscrit auprès d’une entreprise d’assurances
et prend la forme d’un contrat de capitalisation en unités de compte
investi dans une, voire plusieurs catégories de titres pouvant figurer dans sur un PEA.

Les quatre avantages de la capitalisation

Grâce à la capitalisation, le PEA assurance offre plusieurs atouts.

On peut loger dans le plan d’autres produits que des actions,
tels que SICAV et FCP.

D’où des rendements accrus.

Il permet de diminuer la base d’imposition au titre de l’ISF
(Impôt de Solidarité sur la Fortune) puisque seul le nominal
du contrat et non l’épargne réalisée, y est soumis.

Il conserve l’épargne disponible.

Car vous bénéficiez de deux enveloppes fiscales : le PEA et la capitalisation.
 
Conséquences, vos retraits n’ont pas d’incidence sur le contrat de capitalisation,
et chaque retrait n’implique pas l’obligation de « casser » le plan.

Enfin, c’est un outil idéal permettant au titulaire d’opter pour le versement
d’une rente viagère défiscalisée, après 8 années de détention,
c’est-à-dire un complément de revenus en vue de la retraite.

Eric Wallez reste à votre écoute:

http://www.ifac-plus.fr

http://www.patrimoine-en-ligne.fr

http://www.vosrevenus.com

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire.